Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2015

CLODREY, MES POUPEES D'AMOUR

clodrey,collection,années 50,années 60

 

La maison envahie d’étagères, les étagères remplies à craquer, toutes les collectionneuses de poupées connaissent… Surtout quand on ne sait pas se cantonner à une marque ou à une taille !


 

Alors, ça suffit, j’ai décidé de faire de la place. Non, non, je ne veux pas me séparer de mes belles, j’y suis trop attachée, mais seulement ne plus les exposer toutes en permanence. J’ai donc préparé des cartons, et je range toute une partie de mes poupées. Le choix est très difficile, presque douloureux, je dois bien l’avouer, mais je retrouve peu à peu une certaine « zénitude » dans ma maison… Ouf !

Profitant de ces bonnes résolutions, j’ai aussi effectué un grand nettoyage des poupées et des tenues, et avant de les remettre en place (car celles-là n’iront pas se cacher dans un carton), je vous ai fait quelques photos de deux de mes mignonnes : il s’agit d’un poupon Clodrey et de sa petite sœur, lui datant de la fin des années 50 et elle des années 60. Ils ne sont pas très originaux, et mes lectrices collectionneuses les connaissent ou même les possèdent elles-mêmes, mais ils valent qu’on les regarde d’un peu plus près…

Clodrey, collection, années 50, années 60

Lui d’abord : c’est un des poupons que je préfère dans ma collection. Je suis émue par ses joues rebondies et le petit air tendre et doux que lui donnent ses yeux aux paupières lourdes.

Clodrey, collection, années 50, années 60

Sa tête est assez grosse et son corps, bien que potelé, paraît un peu gracile en comparaison : comme un vrai bébé ! Il mesure environ 48 cm ; Ses yeux sont dormeurs, avec un système à balancier (les yeux se ferment les deux ensemble, à l’aide d’un contrepoids) ; Sa tête et ses bras tiennent avec des élastiques, et ses jambes sont emboitées. Il porte au dos l’inscription : POLYFLEX, écrit en arc de cercle au-dessus du sigle de Clodrey (un rond avec à l’intérieur le dessin de l’arbre de vie et du phénix), et en dessous MADE IN FRANCE.

Clodrey, collection, années 50, années 60

Si on veut se pencher sur l’histoire de la fabrication des poupées, on s’aperçoit qu’après la deuxième guerre mondiale, de nouvelles matières apparaissent qui vont complètement changer l’aspect des jouets, et en particulier des poupées : voici l’article que j’avais écrit sur mon tout premier blog (qui s’appelait « Elizée »), en 2007.

« Dans les années 50, une nouvelle matière plastique vint révolutionner le monde de la fabrication des objets du quotidien : le polyéthylène, qui pouvait être injecté à chaud dans un moule pour donner sa forme à l’objet. Claude Réfabert (son entreprise allait bientôt prendre le nom de « Clodrey ») perfectionna le système de moulage pour qu’il puisse s’adapter à la réalisation des poupées, en remplacement du celluloïd, qui présentait l’inconvénient de s’écraser et de s’enflammer facilement (la fabrication des jouets en celluloïd fut d’ailleurs interdite en France à partir de 1959).

Afin de faire connaître ses jouets, le pétillant patron des entreprises Réfabert jugea que la publicité classique ( la « réclame », comme on l’appelait à l’époque) ne suffisait pas : il décida en 1955 de créer un évènement extraordinaire, qui frapperait l’imagination des enfants et de leurs parents.

Il loua le Cirque d’Hiver à Paris, et sous le contrôle d’un huissier de justice, présenta un spectacle d’éléphant auquel je suis sûre que vous auriez aimé assister, mes chers lecteurs : imaginez une poupée posée sur un tambour au milieu de la piste, et un éléphant, mené par son cornac, qui s’en approche majestueusement... Il s’arrête, lève son énorme patte au-dessus de la poupée sacrifiée, et la repose en plein dessus, et presse, presse, afin de la broyer...

Clodrey, collection, années 50, années 60

Tout un public de photographes et de journalistes assistent à la scène et relateront dans les journaux l’évènement : la poupée a résisté à l’éléphant ! Pas moyen de l’écraser !

Sur les publicités réalisées à partir de ce judicieux spectacle, on voit nettement le poupon choisi : « indéformable, ininflammable, souple, inoffensif », il s’agit d’un poupon semblable aux poupons en celluloïd, avec ses cheveux gravés et ses belles joues rondes. Il s’agit d’un modèle comme le mien !

La réclame n’était pas mensongère : La poupée polyflex qui a résisté à l’éléphant... résistera aux enfants ! Et c’était vrai, la preuve, elle est arrivée jusqu’à nous... Admirez son petit air romantique ! »

Clodrey, collection, années 50, années 60

Sa petite sœur est intéressante elle aussi : elle a un air de famille avec le poupon, mais la matière a déjà évolué : plus fine que la première, avec une odeur moins prononcée. Elle a des yeux extraordinaires : lumineux et transparents, ils semblent vous suivre quand vous vous déplacez.

Clodrey, collection, années 50, années 60

Ces yeux étaient fabriqués spécialement par Clodrey, on les appelle les yeux « coucou ». Ils ont une autre particularité : ils sont dormeurs, mais ne se ferment que si l’on berce la poupée, grâce à un ingénieux système de petits crans… Et comment ais-je pu le voir ?

Clodrey, collection, années 50, années 60

Regardez les cheveux implantés de cette poupée pleine de surprises : en fait, il y a un rang de cheveux implantés sur la tête-même, mais le reste est implanté sur une calotte emboîtée : quand j’ai reçu la poupée, la calotte était un peu déplacée, j’ai donc pu aller regarder dans sa tête ! Ensuite, j’ai tout remis en place correctement, mais je n’ai jamais réussi à l’enlever à nouveau pour prendre des photos ! Et comme je ne voudrais pas la casser, vous devrez me croire sur parole !

Son corps est un peu différent de celui du poupon : elle est prête à recevoir des piqûres pour être soignée par sa petite maman-infirmière !

Clodrey, collection, années 50, années 60

Elle est entièrement habillée d’origine :

Clodrey, collection, années 50, années 60

une petite chemise en toile de coton toute fine,

Clodrey, collection, années 50, années 60

une culotte bouffante en organdi ornée de dentelle,

Clodrey, collection, années 50, années 60

et par-dessus, une jolie robe précieuse et aérienne…

Clodrey, collection, années 50, années 60

Je lui ai adjoint un bonnet plus ancien, trouvé dans le grenier d’une amie : tout cela lavé avec beaucoup de délicatesse, séché tranquillement et repassé à fer doux et voici ma petite beauté prête à reprendre place auprès de son charmant petit compagnon !

Clodrey, collection, années 50, années 60

De simples petites poupées en plastique, sans prétention, mais si mignonnes et tellement chargées d’émotion… Pour moi, des trésors inestimables !

clodrey,collection,années 50,années 60

Commentaires

J'adore, elles sont sublimes.

Écrit par : Nadine | 12/05/2015

ils sont touchants ces mignons bébés Bonne soirée

Écrit par : anna3143 | 12/05/2015

Oh! Comme c'est intéressant! et attendrissant!

Écrit par : Kalou | 12/05/2015

Merci pour toutes ces informations, je ne connaissais pas ton baigneur, ils sont adorables tous les deux bien soignés et bien habillés !
Je comprends ton envie de rangement, moi aussi je suis envahie et pas que des poupées, il y a les tissus, les pelotes de laine, la mercerie, LES mach. à coudre, c'est GRAVE !!! Je n'ai pas encore trouvé LA solution ...

Écrit par : vivilaine | 12/05/2015

Je ne peux être que sous le charme, amoureuse des Clodrey, elles me font rêver.
A travers les photos et tes écrits, on ressent tout l'amour et toute la tendresse que ces deux poupons inspirent

Écrit par : mariemargotte | 12/05/2015

C'est une passion que je comprends et je reconnais tes états d'âme ! Toutes mes poupées sont exposées pour le moment et là il va falloir que j'arrête ma collection pour toujours les conserver auprès de moi, mais pas facile, ta décision n'est pas mauvaise, pourquoi pas ?
Au moins tu y vois plus clair !
Magnifiques tes poupées !

Écrit par : Margotte | 12/05/2015

Mignonnes tout plein !!!!
Je n'ai pas de place non plus, j'en suis désolée !!!!
Bisous

Écrit par : Brigitte-Blanche | 12/05/2015

tres belles ces poupees avec des yeux magnifiques
j'adore la robe si legere .
par contre l'idee des piqures me fait un peu fremir !quelle drole d'idee de ce fabricant
bonne soirée
annick

Écrit par : calsyn | 12/05/2015

Tu es bien courageuse d'exiler une partie de tes poupées dans des cartons. Je n'arrive pas à le faire, ce serait pourtant bien nécessaire aussi!!
Tes poupées anciennes sont très belles, les yeux de la petite fille sont magnifiques.
J'ai conservé les poupées de mon enfance, il faudra que je regarde s'il y a une marque dans le dos! Je n'y ai jamais pensé!
J'espère que tout va bien pour toi.
Gros bisous.

Écrit par : Catherine | 12/05/2015

merci pour ces belles poupées, et ces commentaires plein de tendresse,et d amour ,et surtout continuez à nous parler de votre passion,beau weekend ,

Écrit par : maryvonne | 12/05/2015

très jolies de beaux visages qu ont se lasse pas de regarder
de belles poupées bisous Elizée

Écrit par : reinata mequinion | 12/05/2015

Quelle jolie poupée, elle me fait penser à celle que j'avais petite, surtout cette robe si aérienne.
Merci de ce souvenir bien plaisant!
Bonne soirée

Écrit par : Milou | 12/05/2015

Bonsoir

je suis allée sur votre site qui est très bien pour apprendre à coudre , très bien expliqué, surtout moi je commence à coudre seulement , je tricote beaucoup et j'ai un blog où il ya tricot de poupées et un peu de couture. très joli poupée et baigneur
Voici le nom de mon blog
http://tripelote.canalblog.com

a bientot
Danielle

Écrit par : Goyer | 12/05/2015

Beau visage pour tous les deux.
C'est un greve coeur quand il faut choisir qui ont va garder !
Amitié

Écrit par : Berangere | 12/05/2015

Bonsoir,
C'est curieux je viens de changer les élastiques de ma poupée de foire qui va fêter ses 42 ans. La tête est associée aux jambes et les bras l'un a l'autre. Elle a toujours ses chaussettes et ses chaussures mais je suis entrain de lui refaire une robe au crochet. Comme tu le dis ces poupées sont inestimables pour nous.
Ton petit duo est parfait et très touchant, tu as la chance d'avoir encore sa toilette qui lui va si bien a cette petite. Merci pour ce partage.
Bisous

Écrit par : martine58 | 12/05/2015

Magnifiques et précieuses poupées d'enfance !!!
J'espère que tu vas mieux ?
Bises

Écrit par : hades | 13/05/2015

Chère Elysée
Quelle jolie description des poupées Clodrey. Elles sont jolies! J'en possède deux, mais moins anciennes, du temps de mes filles en 1971-74. Bébés jouflus avec beaucoup de cheveux! J'ai gardé quelques poupées de mes filles, c'est sentimental et j'en ai encore des miennes qui datent des années 1955-60. Je les adore toutes aussi bien celle en plastique, vinyl, en compositon et en procelaine; ce sont toutes mes reines! Je devrais aussi faire un tri mais c'est difficile de choisir! Au plaisir de te lire! Amitiés Mimilou

Écrit par : MIMILOU | 13/05/2015

Il suffit de regarder tes poupons pour comprendre à quel point tu es sous le charme.... ils sont adorables et évoquent de très jolis souvenirs. Bravo à toi qui sais si bien prendre soin de ta grande famille. Merci pour cette jolie présentation. Bises, Martine

Écrit par : Lavieillechouette | 13/05/2015

Elles sont superbes, tu en prends bien soin. Bravo ! Qu'ils sont jolis tous les 2 !
Vas-tu continuer à nous présenter tes trésors ? J'aimerais beaucoup.
Bonne fin de journée, MB2

Écrit par : MB2 | 13/05/2015

Coucou Élysée !
Les photos de tes Poupées me touchent beaucoup , et pourtant mon cœur et mes choix de poupées vont vers les contemporaines !
Mais quand tu nous présentes si joliement avec une si belle histoire ces Poupées anciennes , je ne peux que fondre devant leur tendres sourires et leurs bouilles potelées .
Je crois bien qu' un jour j' y viendrais !
J' ai qd même recueilli le Petit Colin de belle Maman !
Merci pour ce magnifique " reportage " sur tes trésors .
Bisous
Sabrina

Écrit par : Sabrina | 14/05/2015

Félicitations pour cette passion et ce partage.
Cordialement, Martine72

Écrit par : Martine72 | 14/05/2015

Elles sont ravissantes toutes les deux, elles vont bien ensemble et vous les avez si bien présentées! Amitiés Florence

Écrit par : Florence | 16/05/2015

Quel plaisir de te lire et de partager ton émotion pour tes petits pensionnaires, adorables au demeurant...

Pour moi, impossible de mettre des poupées en carton, ne ris pas, mais j'aurais l'impression qu'elles ne pourraient pas respirer !

Bien amicalement,
Gene

Écrit par : Gene45 | 22/05/2015

Bonjour,
Merci de ce "beau "partage"...j'adore les Clodrey, mais elles sont difficiles à trouver en "bon état" ( très souvent "jaunies" au niveau du visage et des membres , malheureusement ).
Toujours à la recherche de mon "Christian" d'enfance , donné la "mort dans l'âme", ce que je regrette...j'espère seulement en retrouver un autre , un jour....en meilleur état.
Félicitations pour vos magnifiques poupées......
Très cordialement

Écrit par : Bénédicte | 30/09/2015

Les commentaires sont fermés.